Atelier du Pommier

Stages et cours en: poterie, céramique et arts de la terre - le Grand-Saconnex - Genève

A Genève il existe une formation professionelle de céramiste, en 4 ans

CFPA ARTS

4 ans CFC / MPA

Télécharger pdf

Le céramiste se définit par ses capacités de création dans les domaines artistiques, techniques et technologiques. Il maîtrise les procédés de fabrication des argiles et des émaux. Ses compétences lui permettent de créer et de réaliser des produits céramiques actuels: il fabrique des objets uniques, de petite série ou d’expression et il est capable de concevoir des projets liés à l’architecture et au design. La formation favorise l’expérimentation de différents matériaux et transmet des savoirs techniques. En mettant l’accent sur le développement du sens critique et artistique, elle offre à chacun et à chacune la possibilité de mener divers projets personnels.

Dans cette nouvelle perspective, la céramique démontre sans détour son potentiel créatif en faisant éclater le cadre de ses champs d’investigation. De la naissance de la forme jusqu’à la cuisson à hautes températures, nombre de pièces uniques ou de productions en petites séries émergent des ateliers de création. S’émancipant aussi bien dans le domaine de la conception de produits haut de gamme que dans celui de la création artistique, la céramique se profile comme une actrice incontournable du design contemporain. Elle n’hésite d’ailleurs plus à s’affranchir de ses matériaux originels (terre cuite, faïence, porcelaine) pour entreprendre des mariages inattendus avec des substances innovantes.

La formation de céramiste est enrichie par des interventions de personnalités extérieurs, des conférences, des visites d’expositions, de musées et d’ateliers.

Privilégiant autant la fibre créative que la transmission des connaissances technologiques, la céramique, telle qu’elle est enseignée au CFP Arts, se profile comme un métier d’avenir aux opportunités nombreuses, aussi bien dans le domaine de la création que de la technique de pointe.

La technique la plus perfectionnée est celle du tournage. Elle nécessite cependant un apprentissage prolongé. Cette technique a fait son apparition aux alentours de 4000 ans av-JC, révolutionnant la poterie en permettant d'obtenir rapidement des formes beaucoup plus régulières et des pièces beaucoup plus légères.

Le tour se compose d'un plateau rotatif appelé girelle. Après avoir disposé une motte d'argile au centre du plateau, le potier centre sa terre puis la façonne pendant sa rotation.

Lorsque la pièce tournée a pris la consistance « cuir », le tourneur rectifie les imperfections et creuse le pied de la poterie; il s'agit du tournassage. Cette opération est suivie, le cas échéant par le « ansage » (pose des anses) et la gravure de la pièce selon le modèle choisi.

Le tournage ne permet d'obtenir que des pièces de révolution, qui peuvent cependant être déformées avant séchage complet.

 

 

 

TSR Jura, le musée de la poterie a été rénové à Bonfol Ce village qui comptait une cinquantaine de potiers à l'époque, n'en connais plus qu'une seule. Ce village qui comptait une cinquantaine de potiers à l'époque, n'en connais plus qu'une seule.